Chroniques du CPE (2) : Du 19 au 27 janvier, la préparation

Catégorie

Étiquettes

Le 19 janvier, de nombreuses organisations se réunissent. Unef, Sud-étudiant-e-s, Attac Campus, JCR, MJC, UEC, JC, MJS, UNL, Fédération Léo Lagrange, UNSA, JOC se mettent d’accord sur un appel unitaire à refuser le CPE, un appel à manifester le 7 février et une conférence de presse. Drôle d’ambiance : Razzy Hammadi, qui à l’époque était de gauche et nouvellement élu président du MJS, nous a offert un show impressionnant. Un blog, stopcpe.net, est déjà prêt, il souhaite « faire signer l’appel par des organisations de quartiers ». Il tente clairement de concurrencer l’Unef sur le plan médiatique. Le représentant d’Attac Campus exprime son « profond désaccord » avec le texte, le « mode de rédaction » et refuse que le texte soit le « texte de fondation d’un collectif ».

Ces batailles sont dérisoires par rapport à ce qui s’annonce. Le 31 janvier, la CGT va organiser une manifestation. Le 2 février, l’Education nationale sera en grève. Les 4 et 5 février, le collectif national de l’Unef rassemblera plusieurs centaines de militants avant la journée de manifestation du 7 février. Tous les ingrédients sont donc réunis pour construire une mobilisation de masse dans la jeunesse. [Texte du collectif]

Mais il reste encore beaucoup de travail. En effet, le projet de loi n’est pas très connu dans la jeunesse. Le Contrat première embauche, rappelons-le, permet un période d’essai de deux ans pour les jeunes de moins de 26 ans, comme la Contrat nouvelle embauche vient d’autoriser la même chose pour tous les salariés dans les petites entreprises. Mais la « loi sur l’égalité des chances » permet également l’apprentissage à 14 ans, permet de multiples exonérations de cotisations sociales pour les entreprises, permet aux polices municipales de mettre des amendes pour des « incivilités » et, pour un récidive à des cas « d’absentéisme scolaire [...] de trouble porté au fonctionnement d’un établissement scolaire [une grève?!] ou de toute autre difficulté liée à une carence d’autorité parentale » [fumer un joint ?] , le président du conseil général peut faire suspendre les allocations parentales (« prestations afférentes à l’enfant »), et mettre une amende aux parents. [Analyse faite par Gabriel]

Le 23 janvier, le bureau national des JCR discute en long en large et en travers du CPE… parmi 12 points à son ordre du jour (situation sociale, matériel ; congrès de la LCR ; Forum social européen ; CC ; rencontres internationales de jeunes : congrès des JCR ; construction des JCR ; Venezuela ; Unef ; KO liberté ; tract hebdomadaire ; Circulaire nationale). La soirée a été longue. L'affiche qui a fait la Une de Libération a été conçu ce soir là.

Nous essayions d’aller le plus vite possible, car l’utilisation de l’article 49-3 faisait espérer au gouvernement qu’il irai trop vite pour les organisations. Le 26 janvier, la loi devait passer en commission des lois, puis le 31 à l’Assemblée.

Sur Jussieu, le mardi a été mis à profit pour organiser un planning jour par jour de la construction de la mobilisation. Diffusions de tract à 8h30, table de midi à 14h, collage à 14h ou 18h, voilà le planning idéal de chaque journée. A ce moment-là, les militants allaient encore en cours, mais c’était clairement la fin…

Pour un militant comme moi, chaque jour est utilisé, malgré la préparation d’un concours, pour construire la mobilisation : lundi soir, bureau national ; mercredi soir, cercle JCR ; jeudi soir, réunion à Dijon ; vendredi formation sur la Révolution espagnole ; réunion avec le bureau de ville. A cette dernière réunion, nous mettons en place des éléments qui structureront notre intervention : trouver des alliés prêts à construire la mobilisation, proposer des revendications complémentaires au CPE (loi sur l’égalité des chances, postes, LMD…), discuter des rythmes de la mobilisation, mettre en place un tract deux fois par semaine, conçu comme un « bulletin de la grève générale » (un peu excessif peut-être…). 

 

Fichiers
Fichier attaché Taille
analyse gab.pdf 55.19 Ko
tract unitaire CPE RP.pdf 34.82 Ko
affiche CPE-InD-2014.pdf 199.09 Ko