bio militante

By Antoine, 29 décembre, 2021

Le camp de 2001 représente une rupture. C’est un des premiers camps dans lequel j’ai été très fortement investi. Mais cela a surtout représenté une évolution par rapport à la période précédente parce que nous étions enfin nombreux, dans une dynamique de construction. L’intervention dans les mobilisations contre la mondialisation capitaliste, les différents contre sommets, les batailles politiques que nous menions dans ces mobilisations nous permettaient de sortir la tête de l’eau.

Étiquettes

By Antoine, 29 décembre, 2021

Difficile de présenter les camps internationaux de jeunes de la IVe Internationale. Là encore, la confusion s’est installée et les souvenir sont imprécis. D’autant que les camps se suivent et ont tendance à se ressembler. Une semaine de discussion sur des thèmes divers et variés : internationalisme, luttes des jeunes, féminisme, lutte contre les normes et les normes, situation politique mondiale.

Étiquettes

By Antoine, 29 décembre, 2021

C’est sur cette base que nous sommes aussi intervenus lors du contre sommet de Gênes. Celui-ci a été une sorte de rupture dans l’espace temps, un départ hors de la réalité pour quelques jours. Il reste comme souvenir la nuit, les hélicoptères avec leurs faisceaux lumineux, les détonations de coups de feu et de lacrymogènes, les évacuations en urgence, une tension incroyable.

Étiquettes

By Antoine, 29 décembre, 2021

Dans cette période difficile, nous avons tenté d’aller vers les quelques masses en mouvement. Après les mouvement lycéens, dans la jeunesse, nous avons repéré qu’il se passait quelque chose sur les questions dites « altermondialistes ».

Étiquettes

By Antoine, 29 décembre, 2021

Les mouvements lycéens de 1998 et 1999 ont été les premières mobilisations dont j’ai un souvenir réellement politique. En 1998, il y a eut jusqu’à 500 000 lycéens dans la rue et, en 1999, 300 000. Les lycéens se sont mobilisés contre les projets du gouvernement de gauche et de son ministre de l’éducation, Allègre. Cela concernait en particulier la diminution des programmes au collège et au lycée. Une logique que nous avons retrouvée dans le rapport Thélot et la loi Fillon.

Étiquettes

By Antoine, 29 décembre, 2021

Parallèlement à ce travail militant à la base, j’intégrais petit à petit l’appareil des JCR. Au départ intégré au bureau de ville, je participais à la commission journal, qui sortait la nouvelle formule de RED. J’écrivais donc beaucoup, suivait des articles, des rubriques, en un mot apprenais à organiser une structure. Je m’essayais aussi au maquettage de quelques pages. J’aidais aussi ma sœur, membre du bureau national, dans ces tâches, avec Boubou. Nous aidions à rédiger des textes, des tracts, des brochures, à la maquetter, etc.

Étiquettes

By Antoine, 29 décembre, 2021

Pendant ce temps, à Jussieu, la bataille faisait rage entre les tendances. Lasse de ces batailles, Alice avait quitté le cercle Jussieu pour ne se consacrer qu’à Argenteuil. Je restais aux deux cercles, avec Boubou, pour continuer la bagarre. Le niveau d’affrontement était très important. En cercle, nous faisions en dernier point de l’ordre du jour le débat « Argenteuil-Jussieu », les militants de la majorité refusant que nous fassions partie de deux cercles à la fois.

Étiquettes

By Antoine, 29 décembre, 2021

Sur Paris, notre tâche était immense. Il s’agissait de tout construire, ou tout reconstruire. Les assemblées générales de la région parisienne regroupaient une vingtaine de militants, pour la plupart membres des instances de direction. A plusieurs reprises, nous nous sommes retrouvés entre cinq et dix pour des formations centrales. Catherine Samary, que nous avions fait venir spécialement, a un jour faire son introduction devant cinq militants. Nous avons pourtant construit patiemment, avec sérieux et ambition.

Étiquettes

By Antoine, 29 décembre, 2021

Ce congrès des JCR a structuré mon intervention politique pendant une dizaine d’années. Après les élections législatives, Jospin venait d’être nommé Premier ministre. Une partie importante de la discussion de congrès tournait autour de l’appréciation de la politique du gouvernement. Les emplois jeunes, les 35 heures étaient elles des mesures positives même si elles méritaient des critiques ? Des camarades déclaraient « on souhaite que le gouvernement réussisse ».

Étiquettes

By Antoine, 29 décembre, 2021

Je débarquais à la fac comme un immigrant arrive dans un nouveau pays, en septembre 1997. J’avais déjà rencontré des militants parisien une ou deux fois, mais ne connaissais absolument pas ce milieu. Je me souviens en particulier d’une discussion avec Léa, au café, première militante parisienne que je rencontrais moi même, lorsque j’étais lycéen, et extrêmement intimidé. En militant discipliné, j’intégrais l’UNEF-Jussieu, sans aucune connaissance sur le syndicalisme, et l’impression qu’on y perdait beaucoup de temps.

Étiquettes